07 mars 2008

Cloison de la SdB (2)

Petit "rangement" le week-end dernier dans les combles. Ca donne ca : un tas de lambourdes a cheval sur un plancher provisoire qu'il me faudra enlever d'ici peu ... et de la ouate aspirée et déposée dans l'espace entre la derniere solive et le mur mitoyen.
Tout est en place pour mettre l'isolant phonique et la contre-cloison de ce mur mitoyen.

Alle on continue avec cette cloison SdB/escaliers !
Après la mise en place des bois pour rattraper les décallages, j'ai mis en place l'ossature métallique. C'est pas super compliqué finalement et avec la pince a sertir ca va très bien. Ca fait quand meme "cheap" tout ca sans plaque dessus.
Ben justement UNE plaque, ce fut notre randement mercredi avec Ludovic. Vi, une seule. Parce qu'il n'y a rien de droit et qu'il a fallu régler tout ca : réfléchir a comment mettre ca en place "intelligemment" et surtout en s'enquiquinant le moins : reflechir un peu pour bosser moins, ca c'est du slogan qui marche.

Hier soir, tout seul, j'ai mis quelques plaques en prime. Quelle galère !
Le fermacell c'est bien c'est résistant mécaniquement. Mais de diou que c'est lourd ! Et finalement les petites plaques, bien pratiques pour le transport, la découpe et les plafonds, ben il faut les monter bien haut pour faire l'élévation de la cloison ! Perché sur l'escabeau, lui-même mis sur l'échafaudage, j'en menais pas large.
En prime, l'ossature métallique c'est "cheap" et lorsqu'une vis se présente, ca plie ! Tant que la vis n'a pas percé, le montant s'écarte. Ca donne un truc bancal, et même serré, il y a des jeux entre plaque et montant. Pas beaucoup. Mais suffisamment pour que les plaques l'une a cote de l'autre présente un jeu ...
Et avec des plaques de 1.5m x 1m, il y a plus de joints qu'avec des plaques de 2.50m x 1.2m et donc ... plus de jeu a rattraper.
Avec des plaques BA13 classiques, il faut enduire et remplir la jonction. Le niveau se fait "de lui-même" on va dire. Avec le fermacell, et un colalge des plaques, le niveau doit être tiptop d'entrée. Et c'est pas du tout mon cas. J'ai des jeux parfois a peine plus épais qu'un ongle, mais parfois d'un bon millimetre. Ca me parait énorme. Et pour rattraper ca il va surement falloir enduire et reboucher/poncer ... bref faire le même taffe que les plaques de BA. Pile poil ce que je voulais éviter et tout à fait l'inverse de ce que j'attendais du fermacell.
Bref, à refaire, ca serait BA13 pleine hauteur et renfort en bois derrieres les plaques pour les fixations. Et basta ! Moins cher, tout aussi ch*ant a finir et plus rapide a fixer.

3 commentaires:

Philippe a dit…

Ah, les joies du fermacell... :)
Bon, tu sembles te débrouiller pas trop mal... au début aussi, j'ai réfléchi des heures pour poser une plaque... maintenant, je la balance un peu à la j'm'en fous : au final, un coup d'enduit de finition prêt à l'emploi sur le joint (qui fait parfois plus d'1mm !) et hop.
J'attends de voir le résultat avec la sous-couche de Jean-Louis, soit disant nickel chrome pour le lissage. Bon courage.
Ah, un truc de bien avec cette colle de merde : quand tu poses la plaque du dessus, ça glisse tout seul pour l'ajuster horizontalement :)

Anonyme a dit…

Bonsoir,
je viens aussi de poser du fermacell derrière un poêl a bois ! Quelle corvée pour le découper et le visser comparé à la BA13 classique. J'utilisrai désormais de la plaque de platre placoflam : plus cher mais moins ch...t !
Bon courage...

Jean-Philippe a dit…

Salut Tony,

Me voilà de retour pour l'opération Fermacell... Ca sent en effet la galère ce truc (150m2 de cloison à poser en grandes plaques...).

J'ai vu que tu as serti les montants aux profilés. Or dans la vidéo de Xella, ils disent de pas fixer les montants aux rails horizontaux (mais du coup, tout se ballade et c'est ch***t à ajuster)?? Et pour les contours de portes, as-tu fait comme préconisé par Xella (2 plaques coupées en L et joint au milieu de l'ouverture au dessus de la porte)?

Merci!